La douance ou haut potentiel intellectuel : il y n’a pas de consensus sur la définition de la douance. Il est généralement admis une surperformance cognitive et une capacité hors du commun dans l’interaction entre trois composantes d’habiletés : aptitude intellectuelle élevée (raisonnement, pensée abstraite…), créativité (réalisations de créations originales, solutions innovantes pour résoudre des problèmes complexes…) et implication (intérêt, motivation, besoin d’accomplissement…). En milieu professionnel, celles et ceux, que l’on nomme parfois « zèbres », sont créatifs, adaptatifs, curieux, intuitifs, indépendants, débrouillards, toujours en mode solution. Ils affectionnent particulièrement les milieux de travail stimulants qui leur offrent la possibilité d’exprimer leurs nombreux talents dans des domaines variés comme la relation d’aide, les arts, les métiers de l’innovation et de la prospective…

NEURODIVERSITÉ

L’atypisme constitue une couleur d’être, une manière différente d’appréhender les êtres et les choses. L’atypie est le signe d’un cerveau au fonctionnement hors champ de l’individuel classique, dessinant la géographie d’un individuel nouveau, aux multiples visages et aux nombreux savoir-faire souvent méconnus.

Trop fréquemment, l’ignorance, les mythes et préjugés  emprisonnent les personnes neuro-atypiques dans des aspects d’incapacité, de déficience, de maladie, de lacune, ce qui les exclut des scènes publiques et sociales. Pourtant, chaque jour, les personnes hors normes contribuent elles aussi au développement de notre société dont elles font pourtant partie intégrante. Leurs belles qualités personnelles, leurs nombreux talents trop peu exploités, leur vision du monde, leur savoir-être différent sont d’une telle richesse qu’ils méritent d’être mis de l’avant et, à n’en pas douter, sauront séduire de nombreux employeurs. Elles ont tellement à offrir!

La dyspraxie est une condition neurologique persistante qui réfère au développement moteur : défis dans les coordination, automatisation et enchaînement de gestes banals du quotidien. La préhension d’un instrument d’écriture, par exemple, peut présenter un véritable challenge. Les personnes dyspraxiques sont particulièrement efficientes dans les domaines comme les services à la personne, les technologies de l’information, la création artistique…

Les troubles de l’apprentissage : selon l’OMS, ce terme désigne une condition permanente d’origine neurologique qui pose un certain nombre de challenges au niveau de la compréhension, l’acquisition et les habiletés dans le traitement de l’information verbale ou non verbale. Afin de développer leur plein potentiel en emploi, plusieurs stratégies simples et efficaces peuvent être envisagées.

La dysphasie est une condition neurologique persistante qui réfère au développement du langage : défis dans l’expression et/ou  la compréhension du message verbal, quel que soit son mode de diffusion : oral ou écrit. Les forces des personnes dysphasiques les orientent vers des métiers manuels et/ou relationnels nécessitant des réalisations concrètes.

L’autisme/Asperger est une condition neuro-développementale permanente qui reflète une manière d’être induisant des modes de fonctionnement, de cognitions, de sensibilité émotionnelle et d’interactions sociales différents. Il est généralement observé des hypersensibilités sensorielles, des routines et des passions dévorantes. Les codes sociaux ne sont pas innés et doivent être clairement explicités. La personne autiste/Asperger possède de nombreux atouts à valoriser en emploi : très grandes loyauté et honnêteté, franchise, assiduité, fiabilité, méticulosité,  grand respect des règles et des consignes, souci du détail, grande curiosité intellectuelle. Pour les entreprises, ces personnes constituent une valeur ajoutée et sont particulièrement à l’aise dans les domaines d’emploi comme les technologies de l’information, les programmations/conceptions de jeux vidéo, l’ingénierie, l’enseignement, la cause animale, l’écologie, les arts et spectacles tout autant que dans des secteurs médicaux-psychologiques et sociaux…

Le syndrome Gilles de la Tourette est une condition neuro-développementale permanente souvent accompagnée d’anxiété et qui s’exprime par des contractions musculaires involontaires plus ou moins visibles (très fréquemment : raclement de gorge, toux, haussements d’épaule, clignements d’yeux). Elle peut parfois s’accompagner de tics verbaux, apparaissant dans certains contextes. Dans un environnement de travail bienveillant, rassurant et rigoureux, ce sont des personnes qui offriront toute la mesure de leurs nombreux talents dans des domaines très diversifiés : médecine, ingénierie, droit, journalisme, informatique…

Le trouble du déficit de l’attention réfère aux caractéristiques d’une personne pour laquelle maintenir son attention sur un long moment peut être ardu. Le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité réfère à une personne, parfois hyper active ou hyper réactive, présentant des écueils d’attention persistants dans toutes les tâches de son quotidien. Ce sont des personnes qui excellent dans des environnements de travail stimulants ou qui nécessitent de nombreux déplacements en lien avec le service à la clientèle, les domaines médicaux, les arts du spectacle, le travail de plein air…